Jour 7 : chaque moment est précieux

Retour Contactez-nous
/ / /
Jour 7 : chaque moment est précieux  Jour 7 : chaque moment est précieux  Jour 7 : chaque moment est précieux  Jour 7 : chaque moment est précieux

« La nuit se déroule sans accrocs et c’est avec une facilité déconcertante que tout le monde tombe dans un sommeil profond. Le feu brûle des bûches que nous avons coupées et nous nous endormons en rêvant de notre folle journée. Cette nuit, nous avons la chance de dormir sur l’ile de Hossaari entourés par les eaux glacées du lac. L’eau et l’électricité ne nous manquent pas et la chaleur du poêle suffit à nous protéger de la nuit glaciale : -23°.

Au réveil, nous sommes revigorés, une nouvelle journée s’annonce… et chacun prend conscience que le voyage s’achève bientôt. Nous restons en Finlande jusqu’à dimanche mais l’expédition à chiens de traineaux s’arrête demain. Chaque moment est précieux et nous voulons tous en profiter.

Raviver le feu, préparer le petit-déjeuner, aller chercher l’eau dans le lac pour recharger les stocks. Tout est prêt et chacun prend plaisir à participer à la vie commune.

Nous attelons ensuite les chiens. Chacun de nous est maintenant un musher aguerri, nos gestes sont précis et efficaces. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les chiens sont harnachés et attelés aux traineaux. Une fois que le traineau est en place nous avons très peu de temps. Il faut réagir vite et avec efficacité car l’excitation des chiens peut difficilement être contenue. Nous montons dans le traineau ou sur les patins à l’arrière, pour piloter. Les deux pieds sur le frein, on attend le signal du guide. Et c’est parti ! Les chiens trépignent et galopent, parfois même, avec la force de l’élan, certains traineaux décollent et s’envolent quelques secondes. Le vent froid sur les joues, les mains bien au chaud dans nos gants, les chiens qui nous tractent, c’est un plaisir dont nous profiterons demain encore.

Tout le monde a l’esprit léger et nous chantons avec entrain, deux chansons particulièrement : « Hakuna Matata » et « Il en faut peu pour être heureux » … Ce qui en dit long sur notre état d’esprit. L’après-midi se déroule dans la même lignée que la matinée : des sourires sur tous nos visages !

Arrivés au camp, impossible de s’arrêter, nous ne voulons pas désatteler les chiens et nous décidons collégialement de refaire le tour du lac pour le seul plaisir de sentir les chiens nous tirer et pour glisser sur la neige encore un peu plus.

Une fois au camp, nous vaquons à nos tâches : couper du bois, chercher de l’eau, allumer les feux, préparer le repas : presque une routine, pendant que les autres vont au sauna. Pas de douche, pas d’eau courante mais tout de même il s’agit de se laver et pas de la manière la plus déplaisante. Chaque campement est équipé d’un sauna : une cabane sommaire à l’écart des cabanes principales où nous dormons. Il dispose d’une chaudière et de pierres chaudes, l’eau chauffe dans la chaudière et nous nous lavons à la louche. Aujourd’hui, notre campement est près d’un trou creusé dans la glace et certains enfants relèvent le défi, ils sortent du sauna en courant pour se jeter dans l’eau gelée ! »

Jour 7 : chaque moment est précieux  Jour 7 : chaque moment est précieux  Jour 7 : chaque moment est précieux  Jour 7 : chaque moment est précieux