" On a nagé avec une baleine et des dauphins ! "

Retour Contactez-nous
/ / /

Début août, le catamaran de Sourire à la vie a traversé une nouvelle fois la Méditerranée pour mettre le cap vers la Corse.

Il est 5H du matin lorsque le bateau relève son ancre, hisse ses voiles et s'enfonce dans l'horizon. Direction le large, cap 114°. A tour de rôle, les enfants se relaient à la barre et surveillent les vents et les croisements avec les autres navires. Ils sont rares. Nous sommes seuls ou presque, les dauphins pointent leur nez, nous restons avec eux un moment. Et puis l'excitation monte, les échelles sont mises à l'eau et on se glisse à tour de rôle dans l'eau calme et chaude pour nager avec ces créatures incroyables de beauté et de sensibilité. IIs tournent en dessous de nous, nous regardent, semblent nous sourire. Les oreilles dans l'eau, on les entend se parler, c'est si beau! L'horizon tourne autour de nous à 360°, aucune terre en vue. Dans le coucher de soleil, un dos large perce la mer d’huile, un souffle puissant. C’est un rorqual commun. On s’approche doucement. « On s'est approché d'une baleine, elle nous attendait et bougeait à peine pour ne pas nous effrayer. Les larmes se sont mises à couler sur nos joues tellement la rencontre était puissante. Alors on s'est mis à l'eau et le spectacle était fou ! Elle passait sous le bateau, s'éloignait puis revenait. C'est tellement grand et tellement gracieux. Quelle rencontre, quel moment, plus personne ne parlait à bord, on se regardait avec les yeux remplis d'émotions. Je ne pensais pas qu’une telle rencontre puisse être si émouvante. » Théo

« En arrivant sur la Corse, nous avons rencontré des dauphins de Risso. Ils sont venus nous voir et lorsque nous avons arrêté le bateau, certains se mettaient à la verticale et sortaient leur queue de l'eau pour faire coucou. On n’arrivait pas à en croire nos yeux. Il n'y a pas de mot pour expliquer ce que nous avons vécu mais on a conscience que ça n'arrive qu'une fois dans la vie de vivre une telle rencontre » Neïla.

Le bateau avance doucement le long des côtes. Nous marquons des pauses dans des petits coins que nous aimons retrouver chaque année. Des regards, des sourires, des levers de soleil ... et des couchers qui laissent sans voix. La nature sous son plus beau jour... et des enfants toujours plus beaux. Nous naviguons la nuit, le jour, et nous posons notre ancre dans de petits coins où l'on se sent bien. Plus le temps passe et plus on aime les lieux où notre bateau est seul au mouillage, les plages désertes, le tombant des falaises claires de Bonifacio et pourpres de Piana ou Scandola.

Ce qu'il se passe dans nos cœurs est si fort. Il suffit souvent d'un regard pour que l'on se comprenne... un regard pour se dire que ces moments que nous vivons sont si intenses que les mots nous manquent ou sont inutiles...

Après cette grande aventure qui a duré 15 jours, un autre séjour débute. Les premiers sourires sont immédiats lorsque les enfants ont posé les pieds à l’hôtel le Goéland de Porto-Vecchio. Le bateau est amarré sur une belle bouée aux couleurs de l’association, juste devant l’hôtel. Depuis la pelouse verte qui tombe dans la mer, les enfants rêvent déjà l’aventure. Ils profitent de la bienveillance des amis Corse. A leur arrivée à bord, ils larguent les amarres pour une première nuit en mer : « C’est le bateau paradis. J’attendais tellement ce moment. J’ai regardé les photos sur Facebook tout l’été et là, je le vis ! Je suis tellement heureuse ! » Lauren.