OUVERTURE DU DÉPARTEMENT RECHERCHE

Retour Contactez-nous
/ / /
OUVERTURE DU DÉPARTEMENT RECHERCHE OUVERTURE DU DÉPARTEMENT RECHERCHE

UN PROGRAMME DE RECHERCHE POUR LES ENFANTS MALADES DU CANCER 

 

 

Sourire à la Vie a ouvert son propre département de recherche pour apporter sa contribution à la recherche contre le cancer chez l'enfant. En partenariat avec la Fondation ARC, RSourire, premier projet de ce tout nouveau département, entend démontrer l’impact du sport contre la maladie.

 

 

Zoom sur un programme innovant et unique en France

 

« Je ne savais pas que l’enfant en plein traitement, en chimiothérapie sur un lit d’hôpital était capable d’endurer de vrais entrainements sportifs. Le Département recherche va pouvoir mesurer scientifiquement la magie de Sourire à la Vie » confie Grand Corps Malade, le parrain de l’association.

 

Dans la démarche de Sourire à la Vie, le sport a beaucoup d’importance. En effet, tous les outils du sport de haut niveau sont transposés à l’échelle de l’enfant malade. L’activité physique est pratiquée tout au long de l’année au travers de stage au Phare des Sourires ou en séjours mais aussi à l’hôpital jusque dans les chambres stériles de l’unité de greffe.

 

Le sport pour les malades a de réels bénéfices et les médecins le recommande à leurs patients comme l’explique le Professeur Gérard Michel, chef du service d’oncologie et d’hématologie de La Timone et directeur du projet de recherche RSourire : « Ce programme d’éducation physique, conçu et adapté, a pour mission de répondre à un certain nombre de besoins, d’amenuiser les conséquences de la maladie et des traitements. Il est essentiel que tous les enfants du service puissent bénéficier de cet accompagnement. »

 

Le programme débute à l’hôpital et se poursuit à l’extérieur donnant lieu à de longs stages en pension complète et parfois à de grands voyages dont les bénéfices sont significatifs comme l’explicite le pédiatre-oncologue, Jean-Claude Gentet, président de Sourire à la Vie « Les relations de Sourire à la Vie avec le sport de haut niveau préparent l’enfant aux épreuves de la maladie. La motivation aide à franchir des montagnes même en étant gravement malade. »

 

 

Un projet de recherche national soutenu par la Fondation ARC qui prend naissance à Marseille

 

Une étude pilote réalisée début 2013 a permis d’évaluer la faisabilité et l'impact d'un programme d'activités physiques de six semaines, incluant cinq jours de chiens de traîneaux intenses dans le nord canadien, sur la santé physique et psychologique des enfants et des adolescents traités pour un cancer. Les résultats de cette étude ont montré que tous les enfants ayant suivi le programme ont bénéficié d’une amélioration de tous les paramètres physiques et psychologiques.                                                                                    

Ces résultats encourageants ont poussé l’équipe à développer le projet de recherche RSourire en partenariat avec la Fondation ARC.

 

L’étude a pour objectif de mesurer sur un plus grand nombre d’enfants et sur une durée plus longue les bénéfices du programme d’activités physiques proposé par Sourire à la Vie sur la santé physique, psychologique et sociale des enfants atteints de cancer. Le projet envisage de suivre pendant 18 mois, 90 enfants du service d’hématologie et oncologie pédiatrique du CHU Timone à Marseille, âgés de 5 à 19 ans et porteurs d’une pathologie maligne.

 

Ce projet porté par Marseille a pour ambition de se développer et de s’étendre au national. « Dupliquer le modèle nous y pensons depuis longtemps. RSourire représente une étape majeure dans le développement de notre action au national. » Frédéric Sotteau, Fondateur et directeur de Sourire à la Vie.