PHASE 2 : Un espace sportif au coeur du service d'oncologie-hématologie

Retour Contactez-nous
/ / /
sport timone enfant cancer sport activité physique cancer sport hôpital camille lacourt sourire à la vie

Le programme sportif se poursuit dans une salle de sport à la pointe pour les enfants malades du cancer située au sein du service d’oncologie-hématologie de l'hôpital de La Timone. Ce lieu permet à tous les petits patients atteints de cancer de sortir de leur chambre pour jouer, courir, et sortir de leur isolement. Tout est prévu pour les aider à traverser le mieux possible les épreuves, même les temps de repos où la salle de sport se transforme en salle de cinéma ou en espace de relaxation. 

Cette salle de sport permet un réel travail de fond sur la préparation physique généralisée, le cardio training avec des décors virtuels qui permettent à l’enfant de voyager tout en faisant du sport. C’est un lieu magique, ludique et chaleureux où les enfants vont pouvoir s’évader pleinement de leur chambre d’hôpital. Grâce à des techniques multimédias modernes, ils peuvent courir et pédaler sur les chemins de montagne dans les Pyrénées, se renforcer musculairement, travailler leur équilibre, leur adresse et se détendre.

Au programme, des défis sportifs entre enfants et soignants, des soirées à thème, des cours collectifs de danses et sports de combat, tous réalisés par des professionnels du sport et de l’activité physique adaptée. Toutes les techniques sportives proposées sont issues du sport de haut niveau. Ainsi, plusieurs fois dans l’année, des athlètes de talent viennent apporter un contenu sportif aux enfants, comme par exemple Camille Lacourt.

Nos bénévoles interviennent également pour développer l'esprit créatif des enfants ou réaliser des ateliers d'écriture, de journalisme, de contes et de multiples autres activités.

« Forts de l'expérience acquise depuis 2006 dans l’accompagnement de ces enfants, nous avons imaginé un espace au sein de l’hôpital qui donne envie et qui permette au jeune patient de sortir de son lit, de dépasser sa fatigue, ses douleurs et de ressentir les bienfaits du sport. »

Clothilde Vallet, intervenante sportive et chargée du projet de recherche.